Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 17:49

Petite chronique aujourd’hui pour vous parler de magasinage dans les souterrains de Montréal. Si vous ne le saviez pas, Montréal possède la plus grande ville intérieure au monde, avec 33km de corridors (s’étalant sur plus de 12km²), 1700 boutiques sans compter les nombreux restaurants (soit 35% de tous les commerces de la ville), des hôtels, résidences, bureaux, des salles de cinéma, des théâtres, 10 stations de métro reliées… le tout sous terre !

carte-souterrain

C’est sûr que si vous n’aimez pas le lèche-vitrine, il n’y a pas grand-chose à voir. De nombreux tunnels relient différents centres commerciaux : Complexe Desjardins, La Baie, Complexe Les Ailes, Centre Eaton, Complexe Gui Favreau… et j’en passe !

metro_station_Berri_300-0dba9.jpg

250px-Fontaine_Montreal_trust.jpgSamedi dernier, nous avons donc passé une bonne partie de la journée au centre de Montréal, alternant souterrain et air libre. C’est vrai que ce système sous terre est très pratique pour éviter la pluie (c’était le cas ce jour-ci), le froid hivernal et la canicule l’été, car on peut traverser une bonne partie du centre-ville sans mettre le nez dehors. Nous sommes donc partis le matin de Lachine direction Angrignon où nous avons laissé la voiture afin de prendre la ligne verte du métro, qui nous conduit au cœur du centre-ville. Sortis à Peel, nous avons marché un peu dans le froid et sous la pluie pour rejoindre le Centre Eaton où nous nous sommes précipités au Gap Kid. Depuis le temps qu’on voulait y aller… on en est ressortis soulagés de 60$ et avec deux tee-shirts, un short et une belle casquette orange pour mon loulou. Ensuite nous avons déambulés dans les galeries avant de se faire arrêter par undesjardins jeune vendeur de cosmétique. Il nous a tout d’abord collé une crème hydratante sur les mains puis a attrapé la mienne et a commencé à me frotter un ongle avec je ne sais quoi. Mon ongle est certes devenu brillant comme si je venais de faire une manucure, mais j’ai moins apprécié quand il m’a collé la boîte dans les mains en me disant : « Today it’s only 59$ + taxes, cash or credit card ? ». Il a pas tellement apprécié mon refus, et nous a tout de suite tourné le dos à la recherche de nouveaux pigeons. Il ne manquait pas de culot celui-là…  On s’est donc vite éloigné de ces vendeurs-rapaces comme je les appelle, pour prendre un peu l’air sur la rue Sainte-Catherine à la recherche d’une paire de chaussure pour Donovan (un vrai gouffre à pognon ce gosse).

Après plusieurs essais infructueux, nous avons décidés d’aller dîner au Burger King dans la rueSainte-Catherine. Nous avons été très étonnés de voir le restaurant quasiment vide, car lorsque nous avions mangé dans le souterrain la semaine passée, on avait du mal à s’entendre parler tellement il y avait du monde. Dans la plupart des centres commerciaux , il y a un étage réservé aux restaurants : Hamburgers, pizzas, sandwichs, vietnamien, Thaï, the-montreal-eaton-centre 1Japonais, Chinois, Coréen, Mexicain, Grec… tellement de choix que nous avions tournés en rond presque une demi-heure avant de nous décider. Si vous voulais manger sainement, ce n’est franchement pas l’endroit et une odeur de friture règne dans la grande salle de restaurant. Toutes ces chaînes de restauration rapide sont organisées autour d’une grande salle où sont installés des tables, des chaises et des comptoirs.

 

Bref ce jour-ci nous avons opté pour plus de tranquillité. Après ce repas bien copieux et bien gras, nous sommes entrés au Foot Locker pour acquérir la toute dernière paire de Jordan (encore pour Donovan bien sûr). Ca a suffi pour la journée et nous nous sommes dirigés vers le métro pour rentrer.DSCN4708.JPG

Ce week-end nous avons trois jours (car férié lundi), et on va éviter les magasins car on vient de perdre 50$ bêtement en oubliant nos achats dans le chariot… et on s’est encore pris un ticket (une prune) de 55$ en se garant du mauvais côté !

A bientôt

Partager cet article

Repost0
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 07:59

Voilà, c’est fait ! Nous avons emménagé dans notre bel appartement à Lachine, notre nouveau chez nous. Quel périple ! A la base nous étions censé avoir les clés pour le 15 avril, on a déposé nos valises le 30 avril dans un appartement inachevé et sale. Le ménage n’avait été fait que partiellement, soit uniquement au sol pour qu’ils puissent vernir le parquet, les fenêtres étaient pleines de traces de plâtre, il y avait de la sciure partout dans les placards, sur les plinthes, sur les rainures de porte… La veille on s’était fait livrer l’électroménager (laveuse, sécheuse, frigo et cuisinière) acheté d’occasion dans un petit magasin à Lachine, les livreurs étaient censé passer vers 16h, ils sont arrivés à 19h30.

DSCN4601.JPG laveuse-secheuse.jpg

Le matin du déménagement, sans s’inquiéter on appelle les services de location afin de louer un camion pour la journée, pour transporter le canapé, la table et les chaises, les cartons remplis de vaisselle, de linge de maison, de rideaux, et petits électroménagers (cafetière, bouilloire, grille-pain…) que nos propriétaires nous avaient gracieusement offert, ainsi que nos 5 énormes valises et les 4 pneus d’hiver (généralement fournis à l’achat d’une voiture d’occasion). Sauf que le 1er mai apparemment c’est aussi un grand jour de déménagement, et impossible d’avoir un camion pour la journée ! On m’avait prévenu de bien réserver à l’avance pour le 1er juillet, mais pas pour le 1er mai. Sauf que pour éviter les prix exorbitants des locations et les chassés croisés du 1er juillet, la plupart des gens préfèrent déménager  avant. Nous avons donc fait beaucoup d’allers retours en chargeant à fond la voiture, Donovan épuisé et malade sur la banquette arrière, et nous avons dû nous résigner à abandonner canapé, table et chaises.

Ikea.jpg

En plus de ça on a passé la matinée à Ikea pour meubler un minimum l’appartement mais surtout pour avoir la livraison dans la journée. Et oui car ici, si tu commandes avant 13h, la livraison peut se faire en fin d’après-midi pour 60$+tx, alors que si tu te fais livrer le lendemain, ils te chargent quelque chose comme 80$+tx. Je n’ai toujours pas saisi la logique mais bon on s’adapte. Heureusement les livreurs ont été parfaits en livrant à 17h05 alors qu’on nous avait annoncé entre 17 et 21h. Ça nous a laissé le temps de monter le lit de Donovan, le canapé, de ranger un peu et de nettoyer un minimum pour que ce soit vivable. Pour la première nuit on a mangé debout et on a mis notre matelas à même le sol, camping quoi ! Comme il n'y a pas de volets au Québec, nous avons placardé nos fenêtres avec les cartons du canapé. Très rustique mais plutôt efficace !

DSCN4598.JPG

L’autre mauvaise surprise, c’est qu’on a vraiment l’impression de vivre avec nos voisins ! Dire que je me plaignais en France car j’avais un jeune abruti qui faisait trop de bruit… Ici les vieux d’en bas regardent la télé un peu fort donc on a un bruit de fond, puis ce matin il a simplement toussé qu’il nous a réveillé. Je ne sais pas si vous imaginez à quel point c’est mal isolé phoniquement (et thermiquement aussi d’ailleurs). Malgré ça je pense qu’on va les déranger plus qu’ils ne nous dérangeront car avec le petit monstre qui passe le cap du « terrible two », je les plains sincèrement. Pour ceux qui ne connaissent pas, je vous invite à visiter ce site : http://www.yoopa.ca/blogueurs/billet/reussir-son-terrible-two-guide-a-lusage-des-enfants-de-deux-ans et vous comprendrez ce que nous vivons en ce moment ! Et rien n’est exagéré… malheureusement.

DSCN4573.JPG

Le dimanche soir, nous avons quand même pris un peu de temps  pour  visiter notre quartier et notamment balade au bord du Saint-Laurent pour profiter des derniers rayons de soleil de la journée.  Heureusement l’hiver s’est enfin décidé à partir et le week-end dernier les températures ont atteints les 23°C.

DSCN4585.JPG

Du coup les écureuils sont de sortie, et viennent jouer devant la fenêtre de ma chambre. Il y a aussi de drôle d’oiseaux noirs et rouges qui chante le printemps !

A bientôt

 


Partager cet article

Repost0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 16:15
DSCN4510.JPG
Un petit week-end de trois jours, ça ne pouvait faire que le plus grand bien ! Ce dimanche de Pâques, Donovan a fait sa première chasse aux œufs (ou plutôt aux canards) en chocolat. Grâce à notre propriétaire qui nous les a gentiment offerts le matin même, on s’est bien régalés car Donovan n’aime pas le chocolat (bizarre ce gosse !). D’ailleurs en parlant de gosses, ici ça veut dire couilles alors on a plutôt intérêt à faire attention à notre langage. Bref, nous avons consacré cette fin de semaine à chercher une seconde voiture car nos horaires de boulot risque ne pas coïncider. Donc direction Longueuil, sur la rive sud du fleuve St-Laurent, à l’est de Montréal derrière le pont J. Cartier, pour essayer une Ford focus qui s’est finalement avéré trop vieille et beaucoup trop rouillée.

280px-Longueuil_skyline.jpg
 En arrivant à Longueuil, nous avons été agréablement surpris par toutes ces tours, mais surtout par les quartiers résidentiels aux alentours : des petites maisons, de larges avenues verdoyantes, aucun déchet au sol, relativement calme. Très familial je dirais, car idéal pour y élever des enfants.
DSCN4520.JPG

Au retour, nous avons pris la première sortie sur le pont Jacques Cartier pour nous rendre à l’Île Sainte-Hélène, mais nous avons finalement emprunté la passerelle du Cosmos (en face de la biosphère) qui relie cette île à l’île Notre-Dame. Et nous voilà rendu au beau milieu du circuit de F1 Gilles-Villeneuve, sur la piste. Visiblement ouvert au public hors évènement, nous étions quasiment les seuls en voiture (car la piste est à partager avec les piétons et les roller-mans), ce qui nous a permis de bien délirer… même limités à 30km/h.
DSCN4523.JPG 
DSCN4525
Au centre du circuit se trouve le casino de Montréal, un jardin et un lac bordé de plages. C’était une expérience inédite, j’ai adoré ! Il ne manquait plus que le public pour nous encourager car avec le bruit de notre pot, on se serait presque cru à bord d’un bolide de formule 1.

 

En partant nous avons emprunté le pont Victoria, et nous avons fait notre entrée dans le centre-ville de Montréal au milieu des buildings. Irréel ! Puis retour à la maison en passant par le vieux port.

DSCN4550.JPG

Voilà pour la fin de semaine du 24 avril. Ce week-end par contre, nous avons déménagé dans notre bel appartement vide à Lachine. Mais ça mérite une chronique toute entière… je m’y attèle très vite mais c’est vrai qu’avec le travail et l’emménagement, j’ai moins de temps pour me poser devant mon ordi !

A Bientôt

Partager cet article

Repost0
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 18:36
Bonsoir à tous, aujourd’hui je peux affirmer que nous avons franchis une des étapes les plus importantes de l’immigration : trouver un travail tous les deux. On fera péter le champagne quand on aura les premières payes car nos réserves s’épuisent beaucoup plus vite que prévu !

 

Je viens donc de terminer ma première semaine de boulot et autant vous dire que j’ai été très surprise par l’ambiance au travail, qui diffère énormément de ce que j’ai pu connaître en France. C’est très décontracté, peut-être dû au fait que les Québécois tutoie spontanément (du fait de la traduction du « you » par « tu » et qu’en anglais il n’y a pas de « vous »). Je vous avoue que j’ai encore du mal à tutoyer tout le monde, notamment les personnes plus âgées et mes employeurs. Il a toujours un petit vous qui va se glisser au milieu d’une de mes phrases, ce qui déclenche la plus part du temps un petit rictus sur leur visage ! Bref cela étant, ça casse un peu les barrières entre salariés et employeurs et c’est beaucoup moins intimidant. Ainsi quand j’arrive le matin, je lance « Salut François, tu vas bien ?» alors qu’en France c’était « Bonjour, comment allez-vous ? »

Autre chose aussi qui casse les barrières, c’est que tout le monde mange à la même table et on se raconte des « niaiseries » que je ne comprends pas toujours d’ailleurs… Tout cela sans que personne n’oublie sa place dans la hiérarchie.

Pour le moment je fais plus du secrétariat qu’autre chose : je réponds au téléphone (en français comme en anglais) ce qui me permet de me familiariser au parler québécois et à la prononciation très américaine des noms de famille et des noms de rue. La langue officielle est le français mais tout le monde est bilingue et c’est à mon avis essentiel dans le monde du travail. Ainsi j’entends régulièrement mon patron passer du français à l’anglais au cours d’une même conversation téléphonique. Heureusement que mon anglais n’est pas si mauvais et qu’avec un peu d’exercice ça revient très vite ! J’apprends également les arrondissements Montréalais ainsi que les villes avoisinantes. Une cliente m’a prise pour une folle quand je lui ai dit que je ne connaissais pas Baie d’Urfé (que je lui ai demandé d’épeler car je ne comprenais rien avec son accent et que j’avais noté Béderfi). « -Mais enfin, c’est à côté de Beaconsfield »…  « -euh… non je vois pas » « - Pierrefonds, Roxoboro… » « -euh… » « -Kirkland ? » « -non désolé je ne vois toujours pas mais ne vous inquiétez pas je vais regarder sur la carte ».  J’ouvre également des dossiers, fais des recherches cadastrales, je certifie des documents (copie conformes à l’original), je prends les paiements (« vous avez une carte de débit ou une carte de crédit ? Sinon on prend aussi les chèques… »)

 Mais à partir du mois de juin je devrais évoluer et m’occuper des levés d’intérieurs. D’ailleurs mardi je vais sur le terrain mesurer un condo (un appartement dans une copropriété), j’ai commencé à faire mes preuves !

J0291984.jpg

Une chose très différente aussi, les horaires de travail. Ici il faut savoir que la vie après le travail a une grande importance. Les horaires de bureaux sont 8h-16h30 (soit 40H/semaine) avec ½ heure pour diner (ici on ne dit pas déjeuner mais dîner) et 2 semaines de congés payés pour l’été + 1 semaine (sans solde) pour Noël. Après c’est très flexible : si tu veux commencer plus tôt pour finir plus tôt tu peux (7h-15h30), si tu veux faire des heures supplémentaires tu peux aussi, tu ne veux pas ce n’est pas grave. Ça laisse du temps libre pour faire des activités après le travail, de profiter de la famille, et tu n’as pas l’impression de passer ta vie au boulot.

 

La seule chose c’est qu’il faut remplir ta fiche horaire, tes  patrons te font entièrement confiance, et tous les 2 semaines tu envoies ta fiche au comptable. Aussi au Québec en général tu es payé à la semaine ou toutes les 2 semaines et les impôts sont prélevés directement sur ton salaire (environ 30%) et le gouvernement peut t’en rendre un partie à la fin de l’année selon que tu sois marié, que tu ais des enfants ou encore que tu prennes les transports en communs.

Après en ce qui concerne le cadre légal du travail il faut savoir que rédiger un contrat de travail n’est pas obligatoire et que 50% des travailleurs n’en signent pas, un simple accord verbal suffit.

Voilà, je pense que j’ai fait à peu près le tour. Rod commence à bosser jeudi comme leveur de fonds pour des œuvres caritatives pour la protection de l’environnement.  Il va donc falloir acheter une autre voiture, d’autant plus que celle qu’on vient d’acheter avait le pot tellement rouillé qu’il s’est mis à faire un boucan monstrueux et que Canadian Tire nous en demande pour 1100$ de réparation (presque le prix de la voiture). Donc avant d’acheter une voiture au Québec, pensez bien à vérifier la rouille aussi en dessous de la voiture.

J0278882.jpg

A bientôt

 

 

 

Partager cet article

Repost0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 12:15


Bonjour à tous. Comme vous le savez, hier nous avons fêté l’anniversaire de Rod, première fête loin de la famille. Pour surmonter le manque de nos proches (qui devient un peu dur à gérer pour ma part) et de notre patrie, nous avons décidé de prendre un grand bol d’air et de célébrer ses 26 ans le soir autour de bon mets français, mais j’y reviendrais.

 

Pour s’oxygéner à Montréal, pas besoin d’aller bien loin. Hier les conditions météo étaient bonnes : beau ciel bleu, 6 petits degrés mais avec un grand soleil ça passe toujours. Direction le pont Jacques-Cartier, ce majestueux pont en acier surplombant le Saint-Laurent fût édifier en 1930 et nommé ainsi en l’honneur de l’explorateur qui découvrit le Canada en 1534. Pour que vous vous fassiez une idée de son importance, il possède 5 voies de circulations + un trottoir de chaque côté et mesure 22 m de large… Pour l’anecdote, il détient le triste record du 2ème pont le plus meurtrier d’Amérique du Nord (après le Golden Bridge de San Francisco) car il enregistre un très fort taux de suicide.

DSCN4467.JPG

Bref nous n’avons pas eu le privilège de le prendre jusqu’au bout car nous sommes sortis direction l’île Sainte-Hélène. Cette petite île abrite un parc d’attraction offrant 34 attractions dont 11 à sensations fortes (on attend l’ouverture le 21 mai avec impatience), mais également le parc Jean-Drapeau, où nous nous sommes rendus. Dès notre arrivée nous avons fait une halte au bord de la route pour admirer le panorama qui s’offrait à nous : une vue imprenable sur le centre-ville de Montréal avec à quelques mètres une petite marmotte.

En plein cœur du parc on retrouve la fameuse Biosphère qui abrite le musée de l’environnement où y sont exposées toutes les technologies vertes. Nous sommes arrivés un peu tard pour la visite donc on remettra ça à la prochaine fois. On retrouve également un grand complexe aquatique intérieur et extérieur, et je précise également que cette île est desservie par le métro! Donovan a bien profité des jeux pour enfants puis nous sommes repartis bien décontractés par cette belle balade.

DSCN4484

De retour sur Montréal, nous sommes partis à la recherche des produits français. Direction le marché de Maisonneuve où nous avons trouvé le pain (et les croissants pour le lendemain), la pâte pour la tarte aux légumes, le saucisson et le fromage ; puis à la SAQ (Société des Alcools du Québec), seul endroit autorisé à vendre de l’alcool fort (quoi qu’on arrive tout de même à trouver du vin en supermarché), pour nous soulager de 16$ en échange d’un vin français inconnu au bataillon et dont la provenance exacte n’est même pas indiqué. Le repas nous revient en tout et pour tout à 40$CA.

DSCN4497.JPG

Mais bon, ça fait tellement plaisir. Le seul hic c’est que j’ai brûlé la tarte et que le détecteur de fumée a fait des siennes et a traumatisé Dono…

Dans le dernier post, j’ai oublié de parler des bières canadiennes. Elles sont excellentes et moi qui n’en buvais jamais ou presque en France, ici je me fais plaisir et je pique celle de Rod  En plus chez notre dépanneur on peut mixer le pack et ainsi avoir 6 bières différentes pour 10$. Evidemment on peut trouver moins cher en supermarché mais c’est tellement sympa de varier.

DSCN4394.JPG

Voilà pour aujourd’hui, je commence le travail lundi donc je vous tiendrais au courant dès que possible. Bisous à tous.

 

 

Partager cet article

Repost0
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 18:49

 

Du fromage à 6,79$, du gruyère râpé  à 6,50$ et une demi-baguette à 1,69$... non vous ne rêvez pas, nous sommes au Québec. Adieu charcuterie, pain, fromage et vin. Bonjour cheddar, chien-chaud (hot-dog), sous-marin (on ne sait toujours pas ce que c’est) et steak-frites !

Avant de débuter, je précise les horaires d’ouverture des supermarchés ici : 8h00-22h00 tous les jours, même le dimanche.

La première fois où nous avons pénétré dans un supermarché, nous avons été très dépaysés. On a instinctivement cherché des aliments connus donc « sûrs », mais nous avons tout de même cédé à la tentation du nouveau. Après tout il va bien falloir si faire… Pour les légumes, je vous dirais que les prix sont assez similaires dans l’ensemble. Niveau goût, les tomates sont excellentes et les pommes de terre bien blanches… Mais au rayon fromages et produits laitiers, là on a vu la différence. Ici, les fromages courants sont le cheddar et la mozzarella. On les trouve sous toutes les déclinaisons : morceaux, bâtonnets pour le goûter, râpé, tranches, liquide… ptit_quebec.jpgHeureusement on trouve tout de même notre bon vieux camembert mais au prix exorbitant de 6$. On retrouve également du râpé suisse à 5,5$ minimum. Pour le beurre, nous n’avons toujours pas trouvé plus petit qu’une plaquette de 900g et il y a même des pots de margarine de 2kg !!! Pour le lait, on paie 4,25$ pour 2l et ici on ne trouve pas de pack de 6 bouteilles comme en France. Il y a soit des bouteilles d’1l, soit de 2l ou encore 6L mais dans des poches. Les viandes et le poisson sont bien moins chères qu’en France, nous n’avons jamais autant mangé de poisson, la sole est le poisson le moins cher et c’est délicieux. Attention tout de même aux viandes « attendries » qui rendent tellement d’eau pendant la cuisson qu’on pourrait s’y noyer, et autres viandes cuisinées qui  sont trop salées et franchement pas formidables. Au rayon bébé on a du mal à retrouver les équivalents, il y très peu ou pas de plats cuisinés salés, mais beaucoup de bouillies fruitées à base de céréales.

05poutine.jpg

On retrouve énormément de format familial, tout est emballé pour les familles nombreuses et si on ne fait pas attention on fait vite du gâchis. Autre remarque aussi, les produits que nous avions en France n’ont pas le même goût ici. Par exemple on a acheté un paquet de céréales Nesquick (qui sont censées être au chocolat) qui est resté au placard car elles ont un goût très prononcé de miel ! 6a00d83451b7a769e2011278e4ec9128a4-320wi

Nous sommes vraiment au pays de la malbouffe. On s’est vraiment sentis mal la première semaine car on a voulu goûter aux plats préparés qui sont bien en évidence dans les rayons et à moindre coût. C’est très très gras… Si on veut manger équilibré, il faut retrousser les manches et cuisiner. Pareil quand on mange à l’extérieur, les fast-foods sont omniprésents et affichent des prix attractifs, on a vite fait de céder à la tentation. Personnellement j’ai déjà une overdose de snack.

Le comble dans tout ça, c’est qu’on n’a toujours pas mangé de pancakes depuis notre arrivée alors qu’on en mangeait tous les dimanches en France…

Demain à l’occasion de l’anniversaire de Rod, on va continuer à faire péter le portefeuille (car il a eu son cadeau un peu en avance : la PS3) et on va se faire un vrai repas français avec du pain, du fromage et du bon vin.

Sur ce Bon Appétit

 

Partager cet article

Repost0
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 21:06

DSCN4432Comme promis, je vais vous parler de notre balade au jardin botanique de Montréal. A peine rentrés dans l’enceinte du parc, une certaine sérénité nous a envahie. Personne, si ce n’est les écureuils et les mouettes, pas un bruit d’activité humaine, de la neige encore vierge… DSCN4435En plein cœur d’une grande ville, c’est vraiment plaisant. Le jardin botanique se divise en plusieurs sections, nous avons commencé par le jardin chinois. Tellement dépaysant qu’on se serait presque cru en Chine, si seulement la tour du stade Olympique ne trônait pas derrière… Des pavillons chinois articulés autour d’un lac encore gelé… tout simplement époustouflant.

 

Puis le jardin des premières nations, où se retrouve dans une petite forêt clairsemée sur la trace des autochtones. Le jardin japonais étant fermé à cette saison, nous avons marchés près d’un grand lac, où un écureuil peu farouche s’est approché si près de Donovan que ce dernier a eu peur. DSCN4448

 

Pour terminer cette courte visite (car il faisait très froid ce jour-là), nous avons traversé le jardin alpin où nous sommes retrouvés l’espace d’un instant au cœur d’une petite montagne avec ses roches très caractéristiques… Bref, un vrai moment de bonheur, à redécouvrir en saison avec toutes les fleurs, car à cette période de l’année et la neige encore bien présente sur les massifs, l’environnement paraît tout de même un peu nu. Et je suis prête à payer cette fois ci (car on est rentrés sans payer mais franchement sans le faire exprès !)DSCN4455

 

Enfin, un gros contraste avec la sortie de cette fin de semaine au parc Mont-Royal, décharge publique et repère de dealer…. Je suis pas prête d’y remettre les pieds !

 

 A bientôt

 

 

Partager cet article

Repost0
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 20:27

Bonjour à tous. Beaucoup de bonnes nouvelles entre hier et aujourd’hui :

 

1ère bonne nouvelle, j’ai trouvé un emploi de géomètre à temps plein et de façon permanente. Il faut dire que ça n’a pas été difficile, il m’a suffi de déposer mon CV sur le site emploiquebec (équivalent Pôle emploi) et j’ai été contacté le jour même par un arpenteur-géomètre qui m’a donné rendez-vous hier pour un entretien d’embauche. Il m’a proposé dans un premier temps de faire un peu de secrétariat, d’ouvrir des dossiers, de faire des recherches pour les clients... histoire de me familiariser avec les méthodes et la paperasse du Québec. Puis courant du mois de juin, 2 postes se libèrent : opérateur (soit dehors quel que soit le temps) ou des levés d’intérieurs + dessin. Je choisirai en temps voulu, et mon salaire augmentera à ce moment-là. Je débute tout de même à 16$ de l’heure, 40h/semaine (le smic ici est à 9,50$/H) soit au passage BEAUCOUP mieux qu’en France. J’ai demandé à commencer le 18 avril, ce qui me laisse un peu moins de 2 semaines pour finir notre installation. Seul hic, c’est à 20 min de Montréal (Lachine).

 

2ème bonne nouvelle, nous avons acheté une voiture, car les transports en commun avec une poussette c’était franchement plus faisable. Nous avons donc opté pour une Chrysler Cirrus de 1999, pas trop de kilomètres au compteur, démarreur à distance (essentiel pour l’hiver), tout électrique et qui roule très bien (voir photo). Après avoir assuré le véhicule, vérifié que la voiture n’était pas affectée de dettes, nous nous sommes rendu à la SAAQ avec l’ancien propriétaire (qui heureusement avait pris un ticket 40 min avant ce qui nous a évité l’attente) pour faire un échange de plaques (avec le fameux « je me souviens ») et payer les taxes évidemment. En parlant de ces taxes, elles sont en fonction du prix de vente, donc il faut essayer de déclarer moins à la SAAQ que ce qu'on l'a réellement payée.

 

DSCN4398.JPG DSCN4396

 

3ème bonne nouvelle : nous avons trouvé un appartement à 5 min de mon futur boulot, à 2 min à pied du Saint-Laurent, près d’un parc pour Donovan et dans un magnifique quartier résidentiel. Entièrement rénové, les travaux seront fini la semaine prochaine, au dernier étage (donc personne au-dessus), plancher bois franc… les photos parlent d’elle-même ! On a eu l’accord cet après-midi, l’appartement sera bientôt pour nous.

 

lachine pv p1000353 lachine pv p1000365 lachine_pv_fleuve.jpg  

 

Pour finir cette belle journée, nous avons visité le jardin botanique de Montréal sous un soleil radieux (et un froid glacial) : une vraie merveille. Je vous mettrais les photos dans les prochains jours, promis !

Seul bémol, Rod a oublié d’éteindre les phares de la voiture donc la batterie s’est complètement vidée… heureusement que le proprio avait un booster sinon on aurait bien galérer.

Bref, le moral est revenu au beau fixe après 2 jours de blues…et le beau temps y est pour beaucoup !

A bientôt

 

DSCN4423.JPG

Partager cet article

Repost0
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 19:34

 

Ça fait maintenant presque une semaine que nous somme au Québec, et aujourd’hui j’ai choisi de vous parler de Montréal. La plus grande ville du Québec et seconde du Canada derrière Toronto, Montréal compte 1,7 million de personnes et son agglomération 4 millions.
Cette si belle ville que l’on voyait sur les cartes postales nous a apporté joies et déceptions. Je tiens à préciser que nous n’avons pas encore visité tous les quartiers de Montréal, donc ma vision est encore très incomplète. Quand nous serons véhiculé, il sera plus simple pour nous de visiter car pour l’instant nous sommes dépendant du bus et du métro (pas encore au point pour une si grande ville).
Ce qui nous a le plus choqué, c’est la saleté et tous ces déchets qui jonchent sur les trottoirs et qui volent un peu partout. Je pensais que cela était dû aux bacs de tri qui sont déposés sur les trottoirs mais je pense que le comportement des gens y est beaucoup pour quelque chose. Tout à l’heure encore je voyais une adolescente jeter un détritus par terre alors qu’il y avait une poubelle à 2 m, et en plus elle passait devant 10 secondes après !
Deuxième chose, il y a des travaux partout et surtout dans le centre-ville. Du coup les trottoirs et les routes sont pleinsde poussières, il y a du bruit et ce n’est franchement pas esthétique ! Il y a aussi tous ces cendriers dans le centre qui fument et qui répandent une sale odeur de filtres brûlés…

 

Ensuite je ne vais pas vous cacher qu’on a beaucoup de mal à décrire notre ressenti sur cette ville très Nord-Américaine. On se ballade énormément à pied (pas toujours dans les bons quartiers c’est vrai), et on trouve que à Montréal, on passe vraiment du coq à l’âne. Je m’explique : nous cherchons actuellement un logement, et ici la chose à faire, c’est de sillonner les rues armé de son téléphone portable et d’appeler dès que l’on voit une petite affichette « à louer ». Et on est capable de passer d’une rue résidentielle très mignonne avec plein de petites maisons avec leur fameux escalier, à une rue malfamée, sale, déserte, qui fait limite froid dans le dos, puis la rue suivante, une petite rue sympathique avec pas mal de petits commerces…  etc. Bref, comme je vous disais, on a du mal à se faire une opinion sur un quartier.

 

DSCN4390

Pour vous parler justement un peu des quartiers, nous sommes à Hochelaga-Maisonneuve (près de Pie IX), un des quartiers qui d’après certaines personnes est à éviter. J’avoue qu’on y rencontre des gens très bizarre (mais comme dans toute grande ville) qui vivent pour la plupart grâce à l’aide sociale, certains coins sont très moches et paraissent assez mal fréquentés, mais à côté de ça, il y en a des très sympa, notamment près du marché Maisonneuve. D’après nos propriétaires (qui sont honnêtement les personnes les plus accueillantes que j’ai jamais connu !), il y a une vraie vie de quartier, les gens se connaissent tous et s’entraident. On est tout de même très loin des quartiers craignos que l’on peut trouver en France…

 

Parmi les quartiers à éviter, il y a aussi Montréal-Nord où apparemment il ne faut surtout pas tomber en panne. C’est le quartier des Haïtiens, il y a des gangs de rue.

 

A côté de ça, il y a de très beaux quartiers genre « plateau Mont-Royal », dont les prix des logements s’envolent.  Juste à côté, il y a Rosemont Petite-Patrie, plus abordable et très vivant, avec le stade Olympique avec sa tour penchée (la plus grande au monde) qui sépare Rosemont et Hochelaga.

Le centre-ville est accès autour de la rue Ste-Catherine, oùon retrouve les plus grandsmagasins et les entrées aux complexes souterrains. Accolé à celui-ci, on retrouve le quartier du vieux-Montréal, centre historique de la ville, avec ses routes pavées et son côté vieille-France. On y retrouve le Vieux-Port, la place Jacques Cartier, la place d’armes et le champ de Mars avec sa vue imprenable sur les gratte-ciels modernes du centre-ville et le quartier chinois avec ses grandes entrées.

 

Il nous reste encore à explorer l’ouest de la ville (plus anglophone) ainsi que les quartiers de Verdun, Lasalle et Lachine ; Ces derniers sont assez en retrait mais au bord du St-Laurent, ce qui peut-être pas mal pour y vivre car plus de tranquillité et loyers plus abordables. J’ai d’ailleurs décroché un entretien d’embauche dans un cabinet à Lachine, donc si je suis prise on orientera nos recherches vers ce coin.

 

C’est une ville très cosmopolite, très vivante grâce à ses nombreux festivals, et très verte : nombreux parcs, beaucoup d’arbres (sans feuilles pour le moment mais ça devrait pas tarder ;-) ) et ne soyez pas étonné de voir des écureuils se balader sur le trottoir ou encore des mouettes au-dessus de vos têtes…

Voilà pour aujourd’hui, dans une prochaine chronique je vous parlerai de la bouffe !

En attendant j’embrasse toute ma famille, on pense très fort à vous.

 

 

Voici notre appartement ( à l'étage)

Partager cet article

Repost0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 13:13

 

Bonsoir à tous, d’abord pour rassurer les proches, nous sommes bien arrivés ! Un périple long et épuisant. Au départ de Biarritz, il nous a d’abord fallu monter sur Paris. On a eu quelques problèmes à la pesée des valises (soit disant 2 à 5 kg de trop dans chaque valise) mais il s’est avéré que la balance fonctionnait mal. Puis deux jours à Paris, pour profiter de la famille et départ lundi 28 à 16:10 avec  40 min de retard!Durant le vol Donovan a été relativement sage, heureusement ! A l’arrivée, direction le service d’immigration Canada, puis immigration Québec. Nous avons été très étonnés de la rapidité avec laquelle nous sommes sortis de l’aéroport (3/4 d’heure au lieu des 3 qu’on m’avait annoncées), peut-être grâce à la présence de Donovan qui n’était pas spécialement sage. A la sortie, la compagnie de taxi nous a appelé un van pour pouvoir loger nos 6 valises, et nous avons été soulagés de 60$ CA pour arriver à proximité du stade olympique. A notre arrivée, nous avons été très bien accueillis par la propriétaire, et l’appartement est encore plus beau que ce qu’on pensait. Elle y a aménagé une chambre d’enfant avec lit à barreau, commode et de nombreux jouets. Donovan est ravi ! Elle nous a même suivie jusqu’au supermarché pour nous conseiller.

Le deuxième et troisième jour, nous avons accomplis les tâches administratives : numéro NAS (en nous rendant au CSC le plus proche), appel à la RAMQ  pour une pré-inscription (les formulaires nous sont envoyés par la poste), et appel à la SAAQ pour obtenir un rdv pour échange du permis. Puis on a profité du beau temps, le froid est très supportable (-1°C le matin et 6°C l’après-midi). Tout à l’heure on doit acheter un téléphone portable avec un forfait, puis ballade au port prévue.

Nous avons décidé d’investir dans une voiture, la ville étant mal desservie par le métro. Ce sera plus simple pour nos recherches d’emploi et d’appartement. Nous quittons celui-ci à la fin du mois d’avril, donc on doit trouver rapidement. On commence à postuler pour des emplois via internet, mais doucement encore, on est trop fatigués. Il est vrai qu’on a du mal à récupérer avec le décalage horaire, on était debout à 4H hier et 5H aujourd’hui (du progrès).

Voilà pour aujourd’hui, j’embrasse toute  notre famille et également les membres d’immigreraucanada

A bientôt

                               A Paris                                                Dans l'avion avec Nathalie (maman de Rod)

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Destination Montréal
  • : Nous avons créé ce blog afin de partager avec ceux qui le souhaitent notre nouvelle vie au Québec !
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories